Coupe Davis : ce que vous n’avez sans doute pas vu ce week-end

Mais il est encore temps de vous rattraper.

Pakistan – Nouvelle-Zélande (groupe II, Asie-Océanie) : Jeu, trou et match

Imaginez un match, à Madrid ou Florianopolis, être arrêté par l’arbitre à cause de l’état du terrain. Plutôt impensable, non ? C’est pourtant ce qu’il s’est passé sur les courts de Yangon, Myanmar ; où les Pakistanais organisaient pour la première fois en 6 ans une rencontre « à domicile » : depuis plusieurs années, aucun match de Coupe Davis n’est joué au Pakistan par souci de sécurité.

Alors que les néo-zélandais se montraient déjà préoccupés par l’état de la surface dans la semaine, le superviseur de la rencontre a interrompu le second simple du vendredi après avoir remarqué un trou dans le court, avant de déclarer la Nouvelle-Zélande vainqueur de la rencontre.

Pourtant, le premier simple avait déjà eu lieu, avec la victoire en 5 sets du pakistanais Aqeel Khan sur le kiwi Artem Sitak. Et son compatriote Aisam Qureshi, 9ème mondial en doubles et récent vainqueur du Masters Series de Miami, était en ballottage favorable contre Daniel King-Turner pour apporter un 2ème point.

Le Pakistan a déposé une plainte contre la décision de l’arbitre, jugeant qu’il n’avait pas d’expérience des matchs sur gazon.

Le terrain était pourtant tout à fait jouable

 

USA – Serbie (groupe mondial) : Bozo, ce héros

Bien sûr, la Serbie doit en grande partie sa qualification à Novak Djokovic, qui a fait le taf et ramené ses deux points du simple. Mais un autre joueur mérite tout autant les honneurs : Ilia Bozoljac.

Le serbe, 335ème ATP et auteur d’un match remarqué contre Federer au 2ème tour de Wimbledon 2010, n’avait disputé cette saison aucun match de double, une discipline où il est classé 1150ème mondial (!). Associé à Nenad Zimonjic, la tâche s’annonçait ardue face aux frères Bryan.

22 aces, 71 coups gagnants (pour seulement 20 fautes directes) et une victoire 15-13 au 5ème set plus tard, le bombardier au bandana justifiait plus que pleinement le coup de poker tenté par Bogdan Obradovic, le capitaine serbe.

T’as le look Bozo

 

 

Grande-Bretagne – Russie (groupe I, Europe) : Comeback, mode d’emploi

Vendredi 5 avril au soir. Les anglais, privés d’Andy (moi oui) Murray, sont menés 2-0 après les deux défaites en 5 sets de James Ward et Daniel Evans. Ils n’ont jamais réussi à remonter un tel déficit en Coupe Davis depuis 1930…autant dire que la probabilité de les voir gagner la rencontre est aussi faible que celle d’avoir un ministre du Budget qui planque son magot en Suisse.

Surtout que James Ward a mené 2 sets 0 contre Evgeny Donskoy, et que Daniel Evans, 325ème mondial et héros de la rencontre contre la Slovaquie l’an dernier, déclare après sa défaite contre Dmitry Tursunov : « Je ne m’entraîne et je ne travaille pas assez ».

Pourtant, les anglais vont sortir les tripes. Après un double rondement mené le samedi,  Ward et Evans vont retourner la situation le dimanche en battant des adversaires classés 392 places cumulées de mieux qu’eux. Une belle victoire pour deux joueurs plus habitués aux galères des Challengers qu’aux quarts d’heure de gloire.

James Sangoku Ward

 

Et aussi

On en parlait vendredi : Bernie a bien assuré.

Moins de réussite pour Christian Garin : le jeune chilien a perdu ses deux matchs du we, dont le 5ème match décisif contre Emilio Gomez (le fils d’Andrés). Du coup, l’Equateur est en barrages du Groupe Mondial : la relève des frères Lapentti est là.

Avec un super Benji Balleret, Monaco a battu le fer mais les lettons étaient plus forts.

Déjà plus de 2000 aces comptabilisés en carrière pour Milos, qui envoie le Canada en 1/2 finale pour la première fois de son histoire.

Wishaya TRONGCHAROENCHAIKUL a joué, et perdu.

« Gagner un match de Coupe Davis est plus important pour moi que de battre un quelconque Murray » – Jerzy Janowicz (source et original)

Share Button

Une réponse à Coupe Davis : ce que vous n’avez sans doute pas vu ce week-end

  1. Haha énorme ! La conclusion avec la phrase de Janow m’a bien fait rire aussi. Bozoljac je me souviens bien de son match contre Roger, il m’avait bien fait marrer avec ses prises bizarres en coup droit, depuis j’ai toujours cherché à le suivre mais il ne faisait plus rien…. avant ce week end! Enorme pour la GB c’est assez dingue leurs performances!Quand au Pakistan-NZ c’est ce qui fait le charme de la CD haha!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *