Coupe Davis : ce que vous ne verrez pas ce week-end

Des rencontres pas banales, donc forcément intéressantes.

Kazakhstan – République Tchèque (Groupe Mondial)

Avec le forfait de Berdych (coude) et un Stepanek pas suffisamment remis de sa blessure au cou pour débuter le vendredi, les kazakhs de Doskarayev – capitaine à seulement 28 ans après des études de management aux Etats-Unis – ont une chance en or d’atteindre le dernier carré de la compétition pour la première fois de leur histoire.

En effet, même si les tchèques ont les faveurs du classement ATP, les compatriotes de Borat sont redoutables dans leur antre d’Astana : Kukushkin et Golubev sont invaincus en 9 simples disputés à domicile, et ont déjà fait mordre la poussière à des joueurs comme Wawrinka, Istomin, ou encore Melzer en février dernier. Ce n’est donc pas Hajek et Rosol qui les effraieront, en tout cas sur le papier…

 

Equateur – Chili (Groupe I, zone Amérique du Sud)

Le principal attrait de cette rencontre sera Christian Garin, qui va connaitre sa première titularisation pour le Chili en Coupe Davis alors qu’il n’a que…16 ans. Pas encore dans les 600 premiers mondiaux, le capitaine Belus Prajoux a décidé de faire confiance au rookie plutôt qu’à Aguilar ou Podlipnik, pourtant classés 400 places devant.

Il faut dire que le jeune chilien a l’air de bien supporter la pression : pour rappel, en début d’année à Vina del Mar, il a remporté sa toute première victoire sur le circuit ATP en battant le serbe Lajovic (166ème mondial), avant de prendre un set à Jérémy Chardy au 2nd tour. Forcément, il sera à suivre ce week-end et à l’avenir.

 

Ouzbékistan – Australie (groupe I, zone Asie/Océanie)

Retards dans le voyage, escale de 12h à Dubaï pour rallier l’arrivée, hôtel 2 étoiles, eau de la douche et nourriture douteuses : bienvenue à Namangan, Ouzbékistan !

Depuis sa relégation du groupe mondial en 2007, l’Australie voyage exotique (tennistiquement parlant) : après Taipei, le Japon, la Corée et la Chine, Rafter et sa bande vont bientôt pouvoir terminer leur album Panini des pays d’Asie.

Ce match sera l’occasion pour le capitaine australien de voir si Bernard Tomic, tout juste réintégré dans l’équipe alors qu’il n’avait pas été retenu pour le premier tour, a muri depuis le début de l’année, ou s’il reste une tête à claques. Allez, on va y croire et pencher pour la première option.

 

Monaco – Lettonie (groupe II, zone Europe)

Vous l’aurez sans doute remarqué, mais sur Double Faute, on aime bien suivre les aventures de nos amis monégasques, qui nous ont raconté fin 2012 quelques anecdotes croustillantes sur la vie du circuit secondaire et leur équipe de Coupe Davis.

Après avoir sorti brillamment le Bélarus au 1er tour, grâce entre autres à un super Benjamin « TieBreak » Balleret, les joueurs de la Principauté s’attaquent maintenant à la Lettonie d’Ernests Gulbis, (re)sorti des limbes sur la tournée américaine.

Mais il en faut d’autres pour déstabiliser les troupes du capitaine Christophe Boggetti. On ne sait pas si ça sera sur le terrain ou avec de la vodka frelatée, mais Thomas Oger a annoncé la couleur : Gulbis va goûter à la cuisine monégasque. On leur souhaite sincèrement de réussir !

 

Chypre – Bénin (groupe II, relégation, zone Europe/Afrique)

Non, on n’ira pas à pousser le vice jusqu’à dire que l’on connait bien Alexis Klegou et Jean Segodo, les titulaires en simple du Bénin. Encore que quelques recherches sur le premier nommé indiquent qu’il a été formé à Dunkerque et qu’il vient de terminer ses études en psychologie à l’Université du Texas.

Mais les deux béninois assisteront peut-être à une performance historique, puisque côté chypriote, Marcos Baghdatis n’est qu’à deux victoires d’égaler le record de victoires consécutives en simple en Coupe Davis, détenu par Bjorn Borg avec 33 matchs remportés de rang. Alors commandant, viva Zapata ?

Share Button

Une réponse à Coupe Davis : ce que vous ne verrez pas ce week-end

  1. Pingback: Coupe Davis : ce que vous n'avez sans doute pas vu ce week-end - Double faute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *