Dopage : mais que fait la police ?

Eté 2013. Après des années d’omerta sur le dopage, les langues se délient peu à peu dans tous les sports. Tous ? Non ! Car une petite balle jaune résiste encore et toujours à l’envahisseur…

Athlétisme, baseballRapport du Sénat sur l’efficacité de la lutte contre le dopage, rapport sur les pratiques organisées en Allemagne de l’Ouest… Petit à petit, les masques tombent ; et même s’il reste encore beaucoup à faire et qu’un sport 100% propre reste du domaine de l’utopique, les mentalités semblent évoluer dans la bonne direction.

Et en tennis, à quelles révélations fracassantes avons-nous eu droit, me demanderez-vous à juste titre ? Et bien…rien ou presque.Pourtant, les allumettes étaient achetées et les feux de broussaille ne demandaient qu’à être déclenchés.

Fin juillet, Viktor Troicki est suspendu pour 18 mois après son refus de se soumettre à un contrôle sanguin lors du tournoi de…Monte-Carlo, 3 mois plus tôt. Un timing pour le moins surprenant, qui survient au lendemain du rapport du Sénat…lequel ne s’était pas privé de critiquer l’action de MM. Ricci Bitti et Miller – respectivement présidents et responsables du programme anti-dopage de l’ITF, la Fédération Internationale de Tennis – auditionnés en mai par la commission d’enquête. Mais le meilleur (ou le pire ?) est à venir.

Quelques jours plus tard, on apprend dans les médias croates que Marin Cilic, qui n’a pas rejoué depuis son forfait au 2ème tour de Wimbledon, a été contrôlé positif lors du tournoi de Munich en avril. Bob Brett, son ancien mentor, explique que son ex-protégé a abusé du Canderel dans son café. Une simple « négligence » que le 15ème mondial répare en collaborant « coopérant » avec l’ITF.

Pendant ce temps-là, au bureau antidopage de l’ITF…

Sauf que depuis, ni le principal intéressé, ni l’ITF – un comble – n’ont confirmé l’information. Et au lieu de ça, les informations ubuesques se succèdent. D’abord, on découvre que le forfait de Cilic à Wimbledon avant son match contre Kenny de Schepper était vraisemblablement bidonné de toute part, puisqu’à l’époque, la raison invoquée était…une blessure au genou. Flashback :

«J’ai commencé à avoir des problèmes aux genoux au Queen’s, il y a deux semaines. Et même avant. Il faut dire que j’avais connu le même type de blessure il y a un an et demi. Je suis passé au-delà de la douleur pour mon premier match. Hier (mardi), c’était pire. Je ne pouvais pas mettre le poids de mon corps sur ma jambe gauche. Je n’avais pas le choix. Si j’avais joué, j’aurais pu aggraver tout cela»

Croquignolesque, isn’t it ?

Ensuite, on apprend que Cilic est engagé pour le tournoi de Kuala Lumpur, fin septembre, malgré l’enquête de l’ITF en cours. Mais qu’il déclare forfait pour Montréal, Cincinnati, et l’US Open. Jouera ou jouera pas ? Perché ou suspendu ?

Et le silence radio des instances internationales se poursuit…ce qui amène à une foultitude de questions. Pourquoi n’y a t’il aucun communiqué officiel de l’ITF pour éclaircir l’affaire ? Est-on bien en présence d’une suspension déguisée en blessure officieuse ? Si oui, quels ont été les cas similaires passés sous silence ces dernières années ? Quel est l’intérêt de gauler des joueurs totalement inconnus au lieu d’intensifier les contrôles chez les gros poissons ? Qui a tué Kennedy ? Sommes-nous seuls dans l’univers ? Pardon, je m’égare…

Le dernier Grand Chelem de l’année est sur le point de commencer, et alors que beaucoup d’instances sportives internationales vont dans le bon sens, on a la fâcheuse impression que le tennis essaie de se débarrasser discrètement de quelques cadavres gênants. Mais attention à bien fermer les portes du placard…

Paul Hémick, trublion journalistique depuis 4 générations

[(Re)Lire aussi, du même auteur : 36 15 Excuses, pour plein d’autres questions sans réponses]

Share Button

Une réponse à Dopage : mais que fait la police ?

  1. Bonjour,
    Bravo pour votre site et votre angle d’attaque original sur ces questions trop souvent tabou.
    Je vous invite à venir partager vos analyses sur les forums d’Antidoping Gandhi où votre ton sera des plus apprécié !

    A bientôt
    Dorian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *