La chronique de Maxime Teixeira – #1

Invité spécial de ce mois d’août, Maxime Teixeira (207ème mondial, 2 participations au grand tableau de Roland Garros) nous fait le plaisir de raconter pour Double Faute sa préparation pour l’US Open, où il disputera les qualifications à partir du 20 août. Outre sa chronique ici, vous pouvez retrouvez l’actualité de Maxime au quotidien sur sa page Facebook, ainsi que sur son compte Twitter !

Episode 1 : Fin de tournée

Malgré certaines déconvenues sur les semaines précédant le tournoi, je fais le déplacement en Finlande, au Challenger de Tampere. Le dernier tournoi d’une longue et éprouvante tournée, mais c’est surtout l’occasion de pouvoir gagner les quelques points qui me permettraient de rentrer dans le tableau de qualifications de l’US Open à New York. A condition bien sûr d’y faire un bon résultat, à savoir un 1/4 de finale au minimum.

teixeira1

Mais avant, petit retour sur le (long) voyage pour rejoindre Tampere, au départ de Bologne (Italie) où je disputais le tournoi Futures la semaine précédente. Un périple en 3 étapes : Bologne/Paris, Paris/Helsinki, Helsinki/Tampere, en bus puis en avion, puis en train. Une très longue journée qui a débuté à 4h30 du matin pour une arrivée a 18h à l’hôtel. Enfin !

Dès le lendemain, je réserve un court d’entraînement pour m’acclimater aux conditions, bien différentes de la semaine précédente : un passage de 35 à 15 degrés, d’une terre sèche à une terre très humide, sans parler des balles avec pression (Head) à des balles sans pression (Tretorn). Le décor est planté et assez d’éléments sont réunis pour prédire un court passage en Finlande…

Et pourtant, un peu de recul, de l’humilité et du combat, et au final, je réalise mon meilleur tournoi de l’année après Roland Garros. Les éléments en ma défaveur m’ont permis de me détacher de l’enjeu et de ne rien attendre du tournoi. Match après match, j’ai réussi, sur des bases très simples, à enchainer les victoires et atteindre la finale, à ma grande surprise ! A la clé, l’objectif de l’US Open atteint ! Cette finale me permettra de gagner dès la semaine suivante 62 places pour atteindre le 211e rang mondial (devant le cut de 235 ATP à l’inscription). Un vrai bonheur et une vraie bonne surprise !

teixeira2

Mais pas le temps de se reposer après cette 4ème semaine de tournoi. Il en restait encore une avant les fameuses vacances ! Il a fallu gérer de nouveau un voyage très long de Helsinki à Madrid pour jouer sur un Greenset rapide en altitude (surface sur laquelle je n’ai pas joué depuis plus de 4 mois). Même schéma qu’en Finlande. Une heure d’entrainement. Des sensations mitigées mais en même temps c’est normal. Le match du lendemain s’annonce difficile en terme d’adversaire mais aussi en terme d’adaptation. Un match plus ou moins réussi avec une victoire à la clé mais une attitude négative et une susceptibilité sur le court trop visible. La fatigue nerveuse était là et dure à gérer…Ce qui ne présageait rien de bon pour la suite… Le lendemain c’était l’hécatombe : un set de tenu pour laisser filer les deux autres, la tête ne pensait plus, le corps était douloureux à cause du changement de surface, en bref un match comme on aimerait les éviter ! Heureusement, les vacances arrivent !

Pour aborder l’US Open de mon mieux, j’ai donc décider de me ressourcer en partant 8 jours en vacances. Au programme : plage, piscine, bronzette, lecture comme principales activités tout en gardant quelques footings, exercices de gainage et de renforcement. L’objectif étant d’être ressourcé physiquement mais surtout mentalement. Les belles victoires se construisent dans la tête et le reste ne devrait pas mettre longtemps à revenir. Donc en route pour les vacances et reprise prévue pour le 12 aout !

Maxime

Share Button

4 réponses à La chronique de Maxime Teixeira – #1

  1. gilles paul michel robic

    bravo maxou je sais que c’est toi le meilleur il faut que tu y crois

  2. Pingback: La chronique de Maxime Teixeira - #2 - Double faute

  3. Pingback: La chronique de Maxime Teixeira - #3 - Double faute

  4. Pingback: La chronique de Maxime Teixeira - Suite et fin - Double faute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *