Les 10 excuses de Rafael Nadal après sa défaite face à #Richard2013

Comme toute la twittosphère le sait depuis Roland Garros, Richard Gasquet va s’imposer en demi-finales de l’US Open contre Rafael Nadal. Ils se connaissent depuis leur plus jeune âge, si bien qu’ils peuvent avoir quelques tics de langage qui se recoupent lorsqu’ils s’affrontent. En avant-première sur Double Faute, les déclarations de Rafael Nadal à l’issue de la rencontre, recueillies par notre envoyé spécial Lionel Kamoulox :

"Arrête de me copier!"

« Arrête de me copier! »

  • Il jouait bien, il est pas n°9 mondial pour rien hein.
  • J’ai perdu parce qu’il était meilleur. Il sert bien. Ses retours sont bons. Il court beaucoup. Il défend. Il ne rate jamais ses coups. C’est un très grand joueur.
  • Sur ce match, il a été supérieur à moi, c’est une certitude
  • Ce n’est pas comme si j’avais pris une branlée dans le quatrième et le cinquième. J’ai connu pire dans le passé. J’ai eu des trucs plus durs à vivre. Genre Le train de la mine à EuroDisney.
  • C’est le tennis. Il a joué incroyablement sur les balles de match. Mais j’ai tellement joué ces derniers mois que cette défaite est presque un bonheur. Ce n’est rien par rapport à ces derniers mois. Il y a de quoi relativiser.
  • Il a bien joué, il a été très rapide, il m’a causé beaucoup de soucis. Physiquement, je n’étais pas au top mais je ne vais pas chercher d’excuses.
  • Il a fait chaud pendant toute la partie. Dès le second set j’ai eu du mal.
  • Je n’avais plus d’énergie. Je ne pouvais pas aller plus loin. Je n’avais vraiment plus rien. J’ai encore essayé au 5e set avec l’aide du public mais je ne pouvais plus, impossible.
  • Je fais tout ce que je peux à l’entraînement. Je fais le maximum de ce que je peux faire. J’ai tout donné sur ce match, je ne veux pas me flageller plus que ça. Il était un peu plus frais que moi. Ce match n’était tout simplement pas pour moi. C’est comme ça. il y a des mecs plus maudits que moi… C’était un match énorme quand-même. C’est vraiment très difficile, j’aurais pu aller en finale. Mais, sincèrement, j’ai vécu des choses plus difficiles que perdre un match 8-6 au cinquième set à l’US Open. Je suis immensément déçu mais j’ai déjà vécu des trucs plus durs. Maintenant je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières…
  • Je suis quand même content. Je repars sans douleur.

Toute ressemblance avec des interviews déjà données par l’un des protagonistes du match à cette occasion, ce jour-là, ou celle-là, voire celle-ci, mais encore ici, ou , attention, il y en aurait peut-être une autre là-bas, juste ici, ou encore à cette adresse ou une autre, est évidemment fortuite et involontaire.

Bon match à tous!

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *