Tag Archives: benoît paire

Qui supporter à Roland Garros?

Chez nous à Double Faute, nos lecteurs, c’est notre grande passion. Et comme on vous voit le front plissé devant le tableau des 128 noms dans l’Equipe de ce matin, on sent que vous avez besoin de nous, parce que ce n’est pas Laurent Luyat qui va vous aider.

Et vous, qui supporterez-vous?

(cliquez pour agrandir)

Visio-RG2014.vsd

 

Un lundi à Monte-Carlo

Bref. J’étais à Nice et j’avais rien prévu de mon lundi.

Alors je me suis dit que j’irais bien faire un petit tour à Monte-Carlo. J’ai pris le TER de 10h juste à temps. La vue sur la mer pendant le trajet était sympa. Une fois arrivé, j’ai acheté mon ticket. 23€ pour 4 matchs sur le Court des Princes. Je me suis dit que c’était plutôt honnête. Puis j’ai voulu me prendre un café avant d’aller dans les tribunes. A 2,60€ l’expresso, c’était moins honnête. Continue reading

24 heures dans la vie de Benoît Paire

Adulé par les uns, détesté par les autres : Benoît Paire ne laisse personne indifférent. En exclusivité pour Double Faute, notre reporter de l’extrême Lionel Kamoulox a pu suivre le français dans son quotidien pendant une journée. Continue reading

Wimbledon 2013 – La bonne herbe

Ils sont 256 morts de faim à se lancer sur la case départ, lundi 24 juin. Dans la bousculade, certains finiront cabossés, terrassés par le poids du tournoi. Il n’en restera que deux survivants depuis ce dimanche. Rejoignez le plateau de la Bonne Herbe !

Préparez les pions, lancez les dés, accrochez-vous!

Préparez les pions, lancez les dés, accrochez-vous !

Continue reading

Llodra-Paire : les réactions

Beaucoup de choses ont été dites à propos de l’incident entre Mickaël Llodra et Benoit Paire, cette semaine à Miami. Mais personne n’avait encore recueilli les témoignages des spectateurs présents autour du court. Heureusement, notre envoyé spécial Lionel Kamoulox était aux premières loges en exclusivité pour Double Faute. Continue reading

Fautes de pied – Wimbledon #2

Pour clôturer ce Wimbledon 2012 et quitter quelques jours le gazon londonien, quelques petits détails qu’on a pu observer du haut de Aorangi Terrace. Petit court d’histoire sponsorisé par Wikipedia : cette butte s’appelle ainsi à cause du club de rugby de London New Zealand (dans une ville où on a des London Irish et des London Welsh, ça se tient) qui occupait initialement le site. Or Aorangi est le nom Maori du point culminant de la Nouvelle-Zélande. Ok en anglais ça s’appelle le Mont Cook, mais les Londoniens avaient dépensé tous leurs Travellers Cheques (inventés par Thomas Cook, forcément) et n’ont pu aller vérifier. Bref, Wimbledon vu du ciel Murray Mount, imbibé comme une Ecossaise dans l’été londonien (voir épisode précédent).

Continue reading